Paroisse Réformée de
Hagondange - Maizières-lès-Metz

Assemblée paroissiale mai 2009

Rapport moral : Pasteur Danièle Becker-Morel

Deux idées sont évoquées pour dire la température de notre Église locale, deux idées qui conviennent aussi pour décrire la société actuelle :
  • l'autisme des rapports sociaux dans l'Église, chacun vivant dans sa propre bulle sans trop entendre l'autre.
  • " la société liquide " (selon Laurent Schlumberger) où on parle beaucoup plus de réseaux que de structures. Il faut toujours bouger, les engagements sont des coups de cœur qui peuvent être multiples, occasionnels, limités dans le temps.
Dans ce contexte, quelques questions nous interpellent : quels témoignages les protestants donnent-ils ? Qui sont-ils en tant que protestants et en quoi sont-ils " autre chose " aux yeux des autres (pour résumer ce que nous entendons dire parfois).
Et si le culte est un lieu privilégié, comment se fait-il que des personnes continuent de ressentir et d'affirmer un fort sentiment d'appartenance au protestantisme, sans pour autant venir au culte ? Où se construit cette fameuse identité protestante et comment l'alimentons-nous ?

Mais quelques autres signes plus réconfortants sont aussi à considérer :
Si les pasteurs connaissent quelques difficultés pour réunir les gens et que les activités sont moins nombreuses qu'autrefois (certaines semblent s'essouffler), elles sont bien plus riches et on y relève un gain en qualité. Les groupes bibliques et le site paroissial sont fréquentés par des personnes qui cherchent, questionnent, attendent des échanges et des discussions. Tous ces signes indiquent combien la vie avec les autres a pris un poids important pour notre communauté qui a saisi la mesure de son engagement, comprenant que chacun apporte quelque chose aux autres. Une autre approche de la relation se produit, bien plus libre, et qui prend davantage en compte de la réalité de l'interlocuteur.

De toute façon nous ne pouvons pas faire abstraction du monde et nous serons de plus en plus interpellés par notre société. Par exemple la crise (qui n'a pas encore suffisamment remis en question nos modes de vie), nous amènera à revoir en profondeur notre présence d'Église (diaconie...).

Il reste encore des choses originales à vivre et à inventer, laissons doucement advenir les choses.

Rapport financier (Frédéric Orth)

Du point de vue des recettes, on respecte la chronologie budgétaire qui était prévue.
Comme d'habitude on doit faire face à des dépenses multiples en début d'année (assurances...) qui ne sont pas encore compensées par les rentrées d'argent car celles-ci arrivent plus tard dans l'année (enveloppes de dons, kermesses...). Ce décalage-là n'a rien d'inquiétant.
Par contre du point de vue des dépenses, nous avons été confrontés à plusieurs mauvaises surprises, notamment les frais en chauffage pour les temples et les presbytères ont été largement supérieurs à ceux que nous avions estimés (rigueur de l'hiver et fortes augmentations des tarifs).
L'année 2008 a donc été déficitaire. Or nous avons obligation de gérer sagement la paroisse, " en bon père de famille " (c'est une expression juridique) ; et c'est la raison pour laquelle la paroisse a décidé de ne pas se mettre en déficit. Elle n'a donc pas eu la possibilité d'assumer le paiement de ses cibles. Ceci nous vaut des incompréhensions et des soucis relationnels avec notre direction d'Église.

Rapport d'activités (Pasteur Jacques Morel) Les différents groupes

En premier lieu, Jacques Morel tient à remercier des conseillers sortants, Céline Adjiba, Thierry Bach, Albert Fessmann, Erwin Irion et Jean Wendenbaum, et qui tout au long de leur ministère ont su soutenir, accompagner, éclairer les débats de leur sagesse.

Sans faire un tour d'horizon de tous les groupes existants, on peut souligner que derrière chaque activité, il y a des paroissiens et des paroissiennes qui travaillent et qui sont là, tout simplement, même si parfois cela ne se voit pas. Certaines tâches sont discrètes mais très importantes, requerrant une grande fidélité (nettoyage du temple, entretiens des bâtiments, chauffage, ouverture du temple...).

Des coups de projecteur sont dirigés sur certains groupes :
  • la vingtaine de porteurs du journal Renouveau, qui constitue un véritable lien avec les paroissiens
  • l'étude biblique à Hagondange dont le tout petit groupe se laisse emporter par le texte biblique très loin dans la réflexion.
  • le groupe de prières de Maizières qui est un soutien constant et fidèle de la communauté toute entiére.
Un rêve est aussi évoqué, celui de (re)créer une école biblique. Nous attendons avec une grande espérance que quelque chose se mette en place, pourquoi pas avec les parents.

Certaines difficultés sont mentionnées : les relations avec les mairies se révèlent un peu difficiles en ce moment. Des travaux de mise en conformité sont nécessaires, pourtant il n'y a pas de réponse de la part des mairies Tout ceci est quelque peu troublant, cela suscite de notre côté certaines interrogations qui restent sans réponse.

Mais il y a des raisons d'espérer et de se réjouir car de forts moments de convivialité se vivent dans la paroisse.
Retour vers Chantiers de réflexions
Copyright © 2007 v.2 - Paroisse Réformée - B.P. 90071 - 57304 HAGONDANGE CEDEX
Téléphone: 03 87 71 41 56 - e-mail: eral.hagondange@wanadoo.fr