Paroisse Réformée de
Hagondange - Maizières-lès-Metz

Fucikova: alliance de Dieu avec la Création
Alliance

Le mot...

Dans l'Ancien testament, le mot hébreu pour désigner l'alliance est berith, qui dérive lui-même de la racine bara désignant l'acte créateur de Dieu.
Berith a été traduit par le mot grec diathèke dont le sens est très large (il peut aussi signifier les dernières volontés d'un vivant qui prennent effet à sa mort) ou par le mot syntheke (l'alliance est alors plutôt comprise comme accord politique).
Et ce mot grec diatheke a été exprimé en latin de trois façons différentes, la traduction la plus courante étant testamentum, le testament. Les termes "alliance" et "testament" sont donc étymologiquement reliés.

Une alliance est l'acte par lequel deux personnes vivantes s'allient, c'est la conclusion de l'accord mutuel qu'elles passent et qui les lie par des obligations. Par exemple dans les Écritures, les Gabaonites et les enfants d'Israël se sont solidarisés par une relation d'alliance, dans laquelle les Gabaonites devaient puiser l'eau et fendre le bois pour les Israélites qui de leur côté, s'engageaient à leur laisser la vie sauve (Josué 9).

Dans l'histoire biblique, l'alliance avec Dieu prend un sens vraiment particulier et unique : le Créateur et les hommes établissent un pacte par lequel ils s'engagent l'un envers l'autre et dans lequel la fidélité est une condition essentielle. Ce pacte s'inscrit dans une relation vivante et personnelle. Tout au long de cette histoire, Dieu s'implique personnellement dans la vie des êtres vivants, c'est Lui qui prend l'initiative d'établir avec eux l'alliance ; qui la renouvelle même lorsque les hommes l'enfreignent et choisissent de vivre en dehors d'elle ; qui la réactualise avec des hommes particuliers et leurs descendances ; qui l'inscrit dans des signes placés entre Lui et les humains :
  • Dès le tout début de la création, Dieu établit implicitement une relation d'alliance avec Adam et Éve, c'est à dire avec toute l'humanité. Dans cette alliance, le Seigneur spécifie d'emblée la nature de la relation que l'homme est appelé à entretenir avec son Dieu, son ultime vis-à-vis, et avec le monde qui l'entoure et dont il est solidaire.

  • Après le déluge avec Noé et sa descendance, Dieu étend la première alliance à tous les êtres vivants rescapés de l'arche et qui peupleront la terre, s'engageant à ne plus exterminer massivement les vivants. Le signe posé alors est un arc-en-ciel (Genèse 9).

  • Avec Abraham et son peuple, l'alliance se révèle dans la triple promesse d'une nombreuse descendance, d'une nation et d'une terre à habiter (le pays de Canaan). Le signe pour garder l'alliance est la circoncision (Genèse 17).

  • Cette alliance est transmise de père en fils, de descendances en descendances : de celle de Abraham à celles d'Ismaël et d'Isaac, puis à celle de Jacob qui prend désormais le nom d'Israël.

  • Parmi les descendants des patriarches c'est avec Moïse le médiateur, qu'a lieu la plus forte actualisation de l'alliance dans le don de la loi (Exode 19 et 20). Par l'intermédiaire de Moïse, Dieu libère son peuple de la servitude en Égypte, et accomplit ainsi sa promesse. L'alliance est scellée par le sang d'un sacrifice, et c'est une arche accompagnant le peuple dans sa marche qui la rappellera.

  • Les grandes périodes suivantes qui marquent l'histoire du peuple d'Israël sont des réactualisations de l'alliance fondée au Sinaï.

Avec Jésus Christ, Dieu élargit la première alliance à l'humanité toute entière, c'est la nouvelle alliance, qui se trouve déjà évoquée dans la bouche du prophète Jérémie : Voici, les jours viennent, dit l'Éternel, où je ferai avec la maison d'Israël et la maison de Juda une alliance nouvelle, non comme l'alliance que je traitai avec leurs pères, le jour où je les saisis par la main pour les faire sortir du pays d'Égypte, alliance qu'ils ont violée, quoique je fusse leur maître, dit l'Éternel. Mais voici l'alliance que je ferai avec la maison d'Israël, après ces jours-là, dit l'Éternel : Je mettrai ma loi au dedans d'eux, je l'écrirai dans leur cœur; et je serai leur Dieu, et ils seront mon peuple. (Jérémie 31/31-34).

Cette promesse de relation nouvelle entre Dieu et son peuple est réalisée pleinement en Jésus Christ et de façon universelle. Elle est renouvelée avec chaque individu que Dieu regarde comme faisant partie de son peuple et dont il souhaite le plein épanouissement, dans l'amour et la liberté. La prédication, la vie et la croix de Jésus sont à comprendre comme l'ultime accomplissement de l'alliance de Dieu. Le pain et le vin partagés lors de la cène sont les signes de cette Alliance que Dieu réalise avec les humains, par son fils Jésus Christ.
Retour vers Lexico-théo
Copyright © 2007 v.2 - Paroisse Réformée - B.P. 90071 - 57304 HAGONDANGE CEDEX
Téléphone: 03 87 71 41 56 - e-mail: eral.hagondange@wanadoo.fr