Paroisse Réformée de
Hagondange - Maizières-lès-Metz

Landron: Le buisson ardent
Sacré

Le mot...

Quoiqu'il n'en recouvre pas totalement le sens, " Sacré " provient du latin sacer qui traduit le grec hieros et l'hébreu qadosh, et qui signifie "à part, séparé, rituellement consacré à Dieu". Son étymologie porte donc l'idée d'une séparation exclusive, d'une barrière infranchissable. Ainsi, l'homo sacer désignait l'homme privé de tous les droits et mis au ban de la société. Quand au mot " profane ", il vient de profanus : hors du temple. La chose sacrée, c'est par définition celle que le profane ne doit pas, ne peut pas impunément toucher :  Les choses sacrées sont celles que les interdits protègent et isolent. Durkheim


Le sacré fait signe vers quelque chose d'inaccessible et de mystérieux, il est notre façon d'appréhender l'inconnu et l'incompréhensible, de nommer l'inévitable aussi, affirme J. Ellul, de nous relier à l'indéfinissable, de nous mettre en contact avec lui.

Yogyakarta: Septième jour de la création
Il nous faut en effet bien reconnaître que notre compréhension de la réalité est réduite, que certaines choses dépassent notre entendement et échappent à nos possibilités de maîtrise. Nous pressentons qu'il existe un autre ordre différent de notre réalité immédiate, un ailleurs, un autrement que nous ne pouvons pas vraiment comprendre, ni contrôler ou prévoir, et que bien des humains ont tenté d'exprimer de tant de manières différentes (dans l'art par exemple). Cet autrement, nous cherchons à le nommer, à le désigner et à le cerner dans des espaces qui le symbolisent et le racontent : c'est le champ du sacré, (les temples, lieux, gestes et temps liturgiques, fêtes...). Parce qu'il est mystérieux, le sacré est vénéré et provoque un sentiment de crainte et de respect ; son champ est régi par les tabous dont la transgression est comprise comme un sacrilège.

Le sacré, c'est pour l'homme la garantie qu'il n'est pas jeté dans un espace incohérent. Jacques Ellul dans Les nouveaux Possédés.

Religieux et sacré sont liés car toutes les représentations religieuses du monde comportent une différenciation entre le sacré et le profane. L'histoire biblique évoque bien souvent ces lieux, fêtes, temps, qui sont sacrés car ils se rapportent à Dieu. Mais les Écritures mettent aussi en garde contre le risque de vénération d'un objet qui est adoré pour lui-même et à qui on attribue un pouvoir magique. La chose sacrée devient alors une idole (1 Samuel 4-6).

Les protestants ne sont pas des ennemis du sacré, ils en vivent aussi ; mais ils n'aiment pas ces formes où la dévotion à des objets prend le pas sur l'essentiel, c'est-à-dire la relation avec Dieu. Un des gestes essentiels de la Réforme fut de désacraliser l'Église et sa hiérarchie pour déposséder ses clercs du pouvoir exclusif de manipuler le sacré.

Respecter le sacré c'est donc reconnaître qu'une dimension, le lointain et l'inaccessible, nous dépasse ; et pourtant avec le Christ cette dimension vient d'une certaine manière nous rejoindre intimement dans notre histoire d'humains. Bien plus, Jésus a complètement transformé cette distinction sacré-profane : en guérissant d'intouchables lépreux, en transgressant le Sabbat, en partageant le repas avec des pécheurs, en adressant la parole à la femme samaritaine, il a renversé les barrières qui existaient alors entre sacré et profane, pur et impur, permis et défendu . Et surtout, il a sévèrement combattu toutes les dérives du sacré, chaque fois que ce celui-ci était utilisé de façon abusive, pour dresser des barrières entre les humains, pour asseoir un quelconque pouvoir religieux, manipuler les humains, profiter de leurs fragilités.
Jésus enseigne ainsi que toute forme de sacré doit se constituer dans l'adhésion à des valeurs qui respectent tous êtres humains, et tout particulièrement les plus faibles.

Pour aller plus loin :

Qu'est-ce qui est "sacré pour... l'Evangile ? par Francine Robert
Retour vers Lexico-théo
Copyright © 2007 v.2 - Paroisse Réformée - B.P. 90071 - 57304 HAGONDANGE CEDEX
Téléphone: 03 87 71 41 56 - e-mail: eral.hagondange@wanadoo.fr