Paroisse Réformée de
Hagondange - Maizières-lès-Metz

BD

Gerry Alanguilan   Elmer   Éditions Ça et là, 2010, 141 p.

Couverture de Elmer Première BD philippine à être traduite en France, Elmer est une curieuse parabole un peu déstabilisante, qui invite à réfléchir sur le racisme et la peur de l'autre avec un angle d'approche très futé.

On remarque d'emblée le dessin noir et blanc qui fourmille de détails minutieux et réalistes aussi bien au niveau du paysage que des personnages très expressifs, un dessin complétant brillamment un récit très dense. Puis après trois planches racontées en "caméra subjective", un contre-champ nous fait découvrir l'un des personnage principal de l'histoire et c'est une surprise un peu brutale car Jake Gallo ... est un jeune coq tout ce qu'il y a de plus réaliste, un volatile à plumes, crête et bec, un coq journaliste doué de parole comme tous ses semblables et qui pour cause de discrimination, ne parvient pas à trouver un travail.

Que s'est-il donc passé sur notre planète ? Au fil d'un récit très riche entremêlant passé et présent, on apprend qu'en 1979, de façon étrange et inexplicable les poulets et autres gallinacés sont soudainement devenus conscients. De plus en plus intelligents, ils ont appris à parler et à écrire et bien entendu ils ont fini par réclamer les mêmes droits que les êtres humains. L'histoire démarre vingt-cinq ans après le grand chambardement qui a suivi le jour où les poules ont pris la parole, chambardement qui à l'époque ne s'était pas produit sans mal et sans violence. Malgré les lois votées à l'époque pour protéger l'espèce, cette lutte pour accéder à l'égalité des droits laisse encore des traces manifestes dans la société d'aujourd'hui. Décidément il n'est pas facile de vivre avec ceux qui sont différents.

Nous suivons donc le quotidien difficile de Jake et sa touchante quête de soi. Entre un frère devenu star de cinéma et une sœur annonçant son mariage avec un humain, il a du mal à s'intégrer dans la société, à cohabiter avec les humains, à trouver sa voie. Grâce à la lecture du journal intime que lui a transmis Elmer son père, il va découvrir une histoire familiale touchante et saisir tout ce qu'a enduré son pionnier de père dans le combat difficile pour la reconnaissance des droits de son espèce, découvrir les violences d'hier, les révoltes, les humiliations, les résistances et les complicités humaines. Après la lecture de ce témoignage paternel qui raconte les débuts d'une difficile cohabitation, Jake comprendra enfin d'où il vient et qui est ce fermier Ben, l'ami humain de la famille (il existe donc encore des hommes bons !)

Planche de la BD Elmer Les luttes menées par les gallinacés nous renvoient inévitablement aux aspects les plus sombres de l'histoire humaine, à toutes ces personnes qui en raison de leurs différences ethniques, de couleur, de religion, de préférences sexuelles sont discriminées, ostracisées et persécutées. Les poulets élevés en batterie et exécutés de manière sanglante évoquent inévitablement les camps nazis et font aussi référence à toutes les formes de génocide. Les mécanismes de l'exclusion sont particulièrement bien creusés dans cet album qui montre également que rancœur et ressentiment peuvent parfois animer les opprimés. Ainsi Jake qui pourtant souffre tant du racisme, se fâche quand sa sœur envisage un mariage "mixte". Le fonctionnement en bouc émissaire est lui aussi suggéré, les gallinacés étant accusés de tous les maux. Et lorsque la grippe aviaire apparaît, les bas instincts reprennent le dessus, les vieilles haines se réveillent et toutes les avancées en matière de droits sont remises en cause...

L'approche anthropomorphique de Alanguilan est particulièrement inventive et c'est finalement un monde terriblement familier qui est dépeint dans cette BD riche en émotions et non dénudée d'humour. Le dévoilement de nos violences humaines y est très finement mené car l'auteur ne s'appesantit jamais sur les parallèles qu'il fait, tout est suggéré de manière simple et déconcertante.
CW

Retour vers L'as-tu-lu ?
Copyright © 2007 v.2 - Paroisse Réformée - B.P. 90071 - 57304 HAGONDANGE CEDEX
Téléphone: 03 87 71 41 56 - e-mail: eral.hagondange@wanadoo.fr