Paroisse Réformée de
Hagondange - Maizières-lès-Metz

BD

mademoiselle Caroline   Chute libre - carnets du gouffre   Delcourt/Mirages, 2013,155 pages
Couverture deChute Libre La chute libre, c'est celle qui a plongé autrefois mademoiselle Caroline dans le gouffre incompris de la dépression, là où il n'y a plus rien et là "où ça pique". Un jour de mars, cette jeune mère est en visite chez son généraliste et celui-ci lui fait remarquer qu'elle ne rit plus. La voici qui craque, qui craque d'un seul coup bien sec et bien net. Jusqu'ici elle donnait le change à son entourage, "je vais bien tout va bien", mais du jour au lendemain elle est envoyée au fond, tout au fond, sans rien à quoi se raccrocher, envoyée soudainement là où tout est pesant, lourd et mou et où il ne reste plus qu'à se recroqueviller. La dépression la frappe sans crier gare et de cette difficile expérience, l'illustratrice mademoiselle Caroline a tiré six années plus tard cette remarquable BD. Elle nous livre ici un récit poignant et fort, un témoignage du cheminement de la maladie qui sonne juste, à la fois drôle et émouvant.

De la chute libre à la guérison, il est long le parcours avec les antidépresseurs, leurs effets secondaires et le sevrage impossible, les rechutes et les remontées, le désespoir terrible et paralysant, les visites infructueuses chez les psys successifs, l'impression d'être spectatrice de sa propre vie, les sautes d'humeur, la culpabilité et puis aussi l'impuissance de l'entourage qui ne peut pas comprendre ce qui se passe. Chaque fois qu'elle tente d'évoquer son mal-être, on lui répond qu'elle a "tout pour être heureuse", d'ailleurs ne ferait-elle pas là un caprice ? Alors elle fait semblant, elle fait bonne figure et devient super forte à ce jeu-là. Seul son compagnon se rend compte de la lente descente et lui permet de tenir le coup.

Et puis un jour c'est le tournant salvateur, elle rencontre par hasard le psy qui va enfin l'aider à sortir de ce gouffre béant parce qu'il est le premier à lui dire tout net qu'elle est malade, qu'elle n'est pas coupable de ce qui lui arrive, le premier à lui expliquer ce qui se passe pour elle et à lui parler de guérison.



Avec beaucoup de sincérité et de pudeur et sans jamais nous emmener au fond de son gouffre, la narratrice se dévoile et nous montre sa difficulté à vivre. Dans cet album au sens du détail acéré et à la mise en page astucieuse et fort vivante, le jeu de couleurs souligne et accompagne admirablement bien les états d'âme. Les dessins, dont certains ont été réalisés sur le vif à l'époque sombre de la maladie, sont extrêmement percutants, aptes à nous faire comprendre de manière directe et empathique comment on peut s'engluer dans la douleur qui s'enracine aussi dans le corps. Il est étonnant de constater à quel point un simple dessin peut véhiculer de façon si éloquente de telles émotions et ressentis.

La dépression est une maladie taboue très difficile à comprendre. Et cet album, petit bijou de justesse et de vérité, peut sans nul doute être une aide précieuse pour les personnes dépressives car il en donne quelques clés, mettant des mots sur un vécu difficile tout en dédramatisant la chose et en leur montrant qu'ils ne sont pas seuls. Il peut également accompagner salutairement leur entourage afin qu'il comprenne ce que ces personnes traversent. Non les personnes dépressives ne sont pas des capricieuses qui s'écoutent trop et qui se laissent aller à leurs états d'âme. Ce sont des personnes qui connaissent une maladie dont on peut guérir grâce à des spécialistes compétents.
CW
Retour vers L'as-tu-lu ?
Copyright © 2007 v.2 - Paroisse Réformée - B.P. 90071 - 57304 HAGONDANGE CEDEX
Téléphone: 03 87 71 41 56 - e-mail: eral.hagondange@wanadoo.fr