Paroisse Réformée de
Hagondange - Maizières-lès-Metz

Réflexions théologiques

Sébastien Fath Les Fils de la Réforme, idées reçues sur les protestants. Le Cavalier Bleu éditions, 2012, 208 p.


Couverture de Les Fils de la Réforme
Sébastien Fath est un historien chercheur au Groupe Sociétés Religions Laïïcités et connu pour ses travaux sur le protestantisme américain. Dans cet ouvrage, il fait le tour des idées souvent approximatives qui circulent habituellement au sujet du protestantisme. Qu'en est-il de ces représentations collectives, et qui sont donc ces protestants aux Églises si diverses ? Est-il par exemple pertinent d'affirmer que la Réforme est un produit de la Renaissance, que les protestants sont austères, iconoclastes et favorables au capitalisme ? Et les évangéliques, sont-ils protestants ? Sébastien Fath tantôt confirme et renforce certaines idées communément admises, tantôt il les nuance et les relativise en les inscrivant dans un contexte historique et sociétal. Ce qui a pu être vrai à un moment donné, quelquefois ne l'est plus aujourd'hui. Parfois, les idées reçues sont même égratignées. Ainsi en est-il pour l'édit de Nantes qui est présenté par l'auteur non comme un compromis religieux faisant acte de tolérance, mais plutôt comme un compromis politique. Ou encore, l'auteur tord le cou à l'opinion selon laquelle les protestants sont moins pratiquants que les catholiques.

Dans une première partie développant l'aspect historique, l'auteur insiste dès le départ sur le caractère pluriel de la Réforme qui s'est décliné en plusieurs branches. Il montre comment le protestantisme s'est inscrit dans le sillage de certains mouvements et comment il s'est développé dans des réalités historiques singulières. Il rappelle également que l'histoire des Églises évangéliques remonte aussi au seizième siècle.

La seconde partie s'attache à souligner tout ce que les protestants ont apporté à la société et en quoi ils ont enrichi et marqué la culture (importance de la lecture et de l'enseignement, avancée des idées féministes, approche non culpabilisante de la sexualité...). L'auteur y fait le point sur certaines associations réductrices qui relient fréquemment le protestantisme avec l'austérité, le capitalisme, ou encore le puritanisme.

Dans sa dernière partie, Sébastien Fath aborde quelques aspects plus précis de la religion protestante qui sont souvent mis en avant par la vox populi : les protestants "ne croient pas en Marie", ni au salut par les œuvres, ils sont moins religieux ... Ici encore l'auteur explique, nuance, précise, creuse les idées, offre une approche moins crispée et plus large. Son approche du protestantisme devient mondiale.

Fait de chapitres brefs, clairs et juxtaposés qui ne cherchent pas à faire de synthèse élaborée, l'ouvrage est intéressant et agréable à lire. Il valorise la diversité jusque dans la multiplicité des registres présentés, citant des aphorismes, proposant des illustrations significatives et des encadrés en lien avec le texte, qui sont autant de repères pour s'y retrouver.

Avec cet ouvrage, Sébastien Fath aide ses lecteurs à cheminer pour leur permettre de ne pas s'en tenir seulement à la surface des choses et pour aller plus loin dans la connaissance du protestantisme.
C.W.
Retour vers L'as-tu-lu ?
Copyright © 2007 v.2 - Paroisse Réformée - B.P. 90071 - 57304 HAGONDANGE CEDEX
Téléphone: 03 87 71 41 56 - e-mail: eral.hagondange@wanadoo.fr