Paroisse Réformée de
Hagondange - Maizières-lès-Metz

Bandes Dessinées

Léo Les mondes d'Aldébaran, Dargaud, 1994 à 2011



Cette épopée humaniste de grande qualité vaut largement le détour. Captivante dès les premières planches, elle propose un récit solide et cohérent qui se décline en plusieurs cycles où on suit avec intérêt les aventures de Kim et ses amis. Le dernier cycle intitulé Survivants met en scène un nouveau groupe de personnages.



Cycle d'Aldébaran : (5 tomes)
On est au XXIIe siècle, une colonie humaine formée des descendants des premiers colonisateurs est installée sur la planète Aldébaran. Isolée, elle a mystérieusement perdu tout contact avec la terre depuis un siècle et espère toujours que la communication sera restaurée. Mais dans ce petit village de pêcheurs qui mène une vie somme toute assez ordinaire, il se produit des évènements marins étranges et catastrophiques liés à des créatures hostiles qui mettent en danger tous les colons terriens. Pourquoi cette évolution épouvantable et incontrôlable ? Kim et Marc, les survivants de la catastrophe qui a ravagé le village, partent pour la capitale afin de percer le secret de cette planète. Là-bas, ils seront confrontés à un gouvernement dictatorial qui avec la complicité d'un clergé prônant la procréation à tout prix, tient la population sous contrôle. Sur leur route périlleuse, ils croisent la biologiste Alexa Komarova et Driss Shediac, un étranger qui a l'air d'en savoir long sur la catastrophe. Après trois ans dans des geôles immondes, Marc arrivera-t-il à élucider l'énigme de cette magnifique Mantrisse, étrange et fascinante créature marine dont on ignore tout et qui a l'air de s'intéresser à Marc et à Kim ?

L'univers que nous décrit cette BD si particulière se révèle très riche, avec une faune et une flore diversifiées et spectaculaires, bénéfiques et bienveillantes ou recelant toutes sortes de dangers comme peut l'être la nature. Le style graphique est assez particulier, simple en apparence mais témoignant d'une imagination déordante. L'histoire se révèle très rapidement captivante et avec son scénario plein de surprises et de rebondissement elle tient habilement en haleine celui ou celle qui se laisse saisir. Car tout n'est pas dévoilé d'emblée.

Les personnages impliqués dans ce récit futuriste bien rythmé sont d'une certaine manière assez "ordinaires", basiques et si humains dans leurs réactions, leurs aspirations et leurs amours que l'on se sent finalement assez proches d'eux et que l'on peut se reconnaître facilement en eux. La modestie des fioritures technologiques contribue sans doute à rendre ces univers crédibles et pas si éloignés du nôtre : pas d'habitations super modernes et gigantesques, pas de guerres intergalactiques ni de voitures volantes aux prouesses incroyables ; pour survivre et maintenir leur communauté humaine, les colons doivent s'adapter modestement et avec respect aux conditions de leurs nouveaux milieux de vie. Les relations humaines y conservent toute leur importance.

Même si parfois l'environnement est hostile et difficile, on s'aperçoit que sur Aldébaran, la menace et le danger proviennent finalement le plus souvent des humains et de leurs propres faiblesses plutôt que des conditions extérieures.

Cycle de Bételgeuse : (5 tomes)
Au beau milieu d'un désert, Maï lan est poursuivie par des militaires parce qu'elle refuse d'entrer dans leur programme de procréation. Elle leur échappe grâce aux Iums, de jolies bestioles mi-phoques mi-pandas qui semblent vouloir la protéger et dont le rôle sera déterminant dans les prochaines aventures.

Ces étranges et attachantes créatures intéressent également la scientifique Leilah Nakad qui étudie discrètement leurs modes de vie. On apprend que quelques années plus tôt la jeune femme était aux commandes d'un vaisseau spatial transportant trois mille jeunes gens venus pour habiter sur Bételgeuse et que ce vaisseau continue de tourner vainement dans le ciel. Tous ses voyageurs sont morts congelés dans leurs caissons d'hibernation, sauf Hector et Inge qui au sein de ce cimetière volant, ont perdu tout espoir de retour sur ce tombeau volant. Pendant ce temps sur Aldébaran, Driss et Alexa préparent une expédition pour découvrir ce qui a mal tourné avec la mission Bételgeuse...

L'enquête semée d'embûches sera menée par Kim dont les responsabilités deviennent de plus en plus importantes ; avec ses coéquipiers, elle finira pas découvrir que le naufrage des colons a été causé par un certain type d'organisation sociale.

L'imagination de l'auteur ne s'essouffle pas et ce second cycle n'est pas un Aldébaran-bis. Il révèle un tout nouvel environnement en voie de colonisation où s'affrontent plusieurs clans et plusieurs visions de la vie en société. C'est une planète magnifique et mystérieuse à la flore tropicale impressionnante et qui offre bien des surprises, si bien que le suspens est assuré. Quand on aime, on reste scotché à ce récit bien mené, et cela jusqu'au dénouement. Ce cycle approfondit la relation particulière de Kim et la Mantrisse mais comme il ne dévoile encore pas tout, le champ des possibles reste ouvert. Les personnages gagnent en complexité et en humanité dans la mesure où ils ne sont pas "monolithiquement" ou tout bons ou tout mauvais. L'histoire s'enrichit également de nouvelles rencontres. On découvre aussi des formes de vie non humaines dont l'intelligence s'avère plus avancée que la nôtre, avec des façons de se comporter et de vivre qui sont complètement différentes des nôtres. Enfin comme dans le premier cycle, on s'aperçoit que le danger n'est pas forcément où on le pense.

Cycle de Antarès : (4 tomes)
Kim qui a gagné en maturité, retourne sur terre pour recharger ses batteries et pour défendre ses points de vue humanitaires sur la colonisation des planètes. Mais elle trouve une planète bien abîmée, défigurée par une pollution excessive et les guerres de religions. La jeune fille est devenue célèbre en raison de ses aventures avec la Mantrisse, si bien que le public et les plateaux de télévision font tout pour l'approcher...

Sur la planète Antarès, trois nouveaux personnages explorateurs affrontent de mystérieux phénomènes qui risquent d'invalider tout projet de colonisation. C'est alors qu'intervient la mystérieuse organisation pseudo religieuse qui dirige ce projet et qui compte bien l'amener à terme malgré d'énormes risques. Pour cela l'organisation fait appel à Kim et à son expérience, elle accepte afin de soustraire ses amis Alexa et Marc de la peine de prison à laquelle ils avaient été condamnés pour avoir volé un vaisseau afin de lui venir en aide sur Bételgeuse. Et la voici donc à nouveau lancée presque contre son gré dans une périlleuse mission de colonisation au sein d'un univers inhospitalier, une faune agressive, des passagers clandestins hostiles et un phénomène terrible de désatomisation dont est victime sa fille mi-humaine mi-extraterrestre. Elle et ses amis devront une fois de plus faire face à de nombreux dangers.

La série plus grave que les autres, met tout particulièrement en évidence le penchant des êtres humains à tout détruire par leur seule volonté d'asseoir leur pouvoir et leur domination...

Survivants : (1 tome)
C'est une nouvelle extension des Mondes d'Aldébaran : Alors qu'ils étaient en route pour Aldébaran, douze colons humains de nationalités différentes s'échouent avec leur navette spatiale sur une exoplanète inexplorée, et doivent trouver un mode d'organisation leur permettant de survivre dans ce nouvel univers à l'écosystème bien étrange. Ils sont en effet les seuls rescapés d'un terrible accident. Comme pour les trois premiers cycles, les trouvailles sont nombreuses et les rebondissements étonnants. Le regard porte davantage sur la communauté humaine et sur la façon dont le groupe va affronter son avenir. L'histoire s'installe habilement en laissant planer bien des mystères et on attend avec impatience les suites de ces aventures extraterrestres...
C.W. Retour vers L'as-tu-lu ?
Copyright © 2007 v.2 - Paroisse Réformée - B.P. 90071 - 57304 HAGONDANGE CEDEX
Téléphone: 03 87 71 41 56 - e-mail: eral.hagondange@wanadoo.fr