Paroisse Réformée de
Hagondange - Maizières-lès-Metz

BD

Enrique Bonet et José Luis Munuera  Le Signe de la Lune   Dargaut, juin 2010, 135 p.
Couverture de Le Signe de la Lune Ce scénario captivant et fantastique puise son inspiration dans les vieilles légendes de la campagne espagnole et dans ses superstitions ancestrales qui s'effrayent des monstres tapis dans l'obscurité. Il est signé par deux espagnols, Enrique Bonet et José Luis Munuera qui a illustré quelques aventures de Spirou et Fantasio et également la série Nävis. Son origine remonte à 1995 puisque l'histoire fut d'abord écrite en 25 pages par E. Bonnet et tirée à une centaine d'exemplaires. Tombé sous le charme de cette première mouture, Munuera se re-appropria le conte et en tissa une nouvelle version de 135 pages plus développée, sombre et dure.

Le récit initiatique du Signe de la Lune vous entraînera en 1920 sur les traces d'Artémis et de son petit frère, dans le village isolé d'Aldéa où il se passe des événements étranges dès que la Lune se manifeste. Courtisée par Rufo qui est un chef de bande violent et prétentieux, Artémis, la plus jolie fille du village, lui préfère le doux et sensible Brindille qui sait communiquer avec les animaux. Fascinée et attirée de façon inexplicable par la lune, elle ressent le besoin impérieux de voir l'astre, malgré les mises en garde des adultes.


Dans le village, une forte compétition oppose deux bandes d'enfants, celle de Rufo et celle de Artémis, pour savoir qui sera le plus courageux et qui saura affronter ses propres peurs tout près du Puits au monstre. Et lorsque Pif, personnage hors norme à l'odorat surdéveloppé, lance un défi aux enfants du village pour qu'ils partent au milieu de la nuit rechercher un mystérieux collier en forme de lune, aucun enfant ne refuse. Cette quête engagée au cœur de l'immense forêt les conduira jusqu'aux limites interdites des légendes et se transformera en tragédie qui marquera à jamais tout le village.

Dans la seconde partie du récit, nous retrouvons les mêmes protagonistes, à l'âge adulte. Artémis demeure terrée chez elle depuis le drame de son enfance. Rufo est devenu un Seigneur cruel qui fait régner la terreur et se fait respecter des villageois en usant et abusant de violence. On découvre également d'autres personnages étranges tel que l'intriguant Merveille, voyageur arrivé avec le vent et reparti on ne sait où, après avoir réussi à faire sortir Artémis à sa fenêtre. Sortie de sa cachette, soutenue et accompagnée par Brindille, celle-ci pourra enfin affronter ses peurs et les événements du passé.

Cet album superbement illustré en noir et blanc nous renvoie aux peurs profondes de notre enfance. On se laisse littéralement toucher, emporter, envoûter par le récit, on s'enfonce dans la forêt avec les enfants, on rêve avec Artémis devant la lune et les étoiles et on s'alarme devant le monstre du puits, on tremble aussi devant tant de violence. Les aplats de gris et le jeu sur les taches et les contrastes créent une atmosphère très particulière qui s'adapte parfaitement au mystère et à l'ambiance du récit. Les dessins, mélancoliques et parfois même emprunts d'une grande tristesse, très délicats également, sont de toute beauté. La mise en page est tout aussi bien réussie, les pages denses et énergiques alternant avec de superbes paysages nocturnes. La force du graphisme est impressionnante, elle donne magnifiquement vie aux émotions des protagonistes de l'histoire. Bref, cet album est un vrai bijou.
C.W.
Retour vers L'as-tu-lu ?
Copyright © 2007 v.2 - Paroisse Réformée - B.P. 90071 - 57304 HAGONDANGE CEDEX
Téléphone: 03 87 71 41 56 - e-mail: eral.hagondange@wanadoo.fr