Paroisse Réformée de
Hagondange - Maizières-lès-Metz


Accusé, relevez-vous !

Alain Arnoux

Si notre cœur nous condamne...

Il s'y entend, mon cœur,
à me condamner,
Il n'a pas de peine à trouver
de quoi alimenter son acte d'accusation.
Il n'a pas besoin de creuser loin dans ma
mémoire
mais il peut le faire aussi,
et ramener au jour
ce que je croyais enfoui.
Il peut racler mes limites.
Il peut remettre sous mes yeux
échecs et fautes.

Et s'il manque de matière,
il peut aussi écouter
ce qui m'a été jeté en pleine face,
et ce qui se chuchote dans mon dos,
ce que je sais, ce que j'imagine,
ce qui est vrai, ce qui est faux.
Il s'en repaîtra, il s'en persuadera :
ne suis-je pas
"né dans l'esclavage du péché,
enclin au mal,
incapable de faire le bien...",
comme je l'entendais culte après culte
autrefois ?
Incapable de m'en sortir
et si peu digne d'être aimé...

Et me voici contre moi-même l'allié
de celui que les Écritures appellent
l'Accusateur.
Mais ce n'est pas Dieu.
Dieu ne condamne pas.
Dieu ne démolit pas.
Dieu ne remue pas la boue avant
de m'y enfoncer le visage,
Dieu n'est pas complice. Il n'excuse pas,
Il pardonne et Il relève.

Nous avons un avocat auprès du Père...,
un avocat donné par le Père,
un avocat allié du Père,
un avocat qui nous parle du Père
plus qu'il ne parle de nous au Père.
Et je me découvre dans ma vérité :
non certes innocent, mais accepté.
Et me voici délié du passé,
pour aimer et me faire l'allié
pour les autres et pour moi
de l'Avocat et non de l'Accusateur.

Si notre cœur nous condamne,
Dieu est plus grand que notre cœur...

Dans Passages Réveil Publications, 1998, p.44
Retour vers Paroles croisées

Copyright © 2007 v.2 - Paroisse Réformée - B.P. 90071 - 57304 HAGONDANGE CEDEX
Téléphone: 03 87 71 41 56 - e-mail: eral.hagondange@wanadoo.fr