Paroisse Réformée de
Hagondange - Maizières-lès-Metz

Tranches de vie

11 mai : Bourse aux plantes et journée paroissiale à Hagondange, sur la thématique "vivre simplement".


Deux événements non sans lien pour cette journée du 11 mai : la traditionnelle bourse aux plantes ouverte à tous, pilotée par Christian et Jean et particulièrement bien approvisionnée par les richesses agraires des uns et des autres. Et puis une rencontre plus paroissiale qui se proposait de réfléchir à des façons de vivre sous l'angle de la simplicité et de la sobriété heureuses.
Après un échange informel autour du mot "simplicité" (associé à : modestie, sobriété, retour à l'essentiel, plénitude, naïveté, ordinaire, discrétion), après quelques lectures de sa définition dans les dictionnaires et quelques indications quant à son usage dans les Écritures (intégrité, innocence, vigueur d'un homme en bonne santé, droiture...), le thème est développé autour de cinq axes chacun pris en charge par un petit groupe. Après un repas fraternel fort joyeux et une mise en commun en début d'après-midi, nous poursuivons l'approche du thème en visionnant deux extraits de film proposés par JS Laurain, et qui nous font fortement réagir. Assurément, le thème de la simplicité n'est pas si facile que cela, il remet en cause beaucoup de choses, nos échelles de valeur, nos modèles relationnels, nos idéaux (développer une agriculture intensive pour nourrir beaucoup de monde). Quel équilibre trouver entre modernité/progrès et retour à des valeurs plus humaines ? Peut-être avons-nous là ouvert un chantier de réflexion qui se poursuivra ultérieurement en paroisse.

Préparation des lieux

Et le jour "J"
Présentation de 3 des 4 confirmands pour la vallée
La liberté : Pour vivre libre, il faut accepter des limites et souvent ces limites nous posent problème. Certaines d'entre elles nous échappent. Au fond, la liberté n'est-ce pas choisir ce qui nous limite ?
L'Amour : On a tous besoin d'aimer et d'être aimé, sinon on cours le risque de mort relationnelle. Mais ce n'est pas facile d'aimer tout le monde et de passer par dessus ce qui nous déplaît chez certaines personnes. L'amour est donc à la fois vital, mais pas simple. Et voici là l'une des contradictions de la simplicité.
Spiritualité et foi : C'est toute la question du sens de nos actes. La crise actuelle a ceci de bon qu'elle nous incite à nous poser ce genre de question et éventuellement à remettre en cause certaines choses (sens de la "Krisis" grecque), à prendre ensuite d'autres virages. La simplicité, c'est difficile, c'est un vrai travail car il faut accepter de se poser les bonnes questions, accepter de lâcher des choses, se dépouiller, se désencombrer. Il y a des dérives possibles : les effets de mode, l'idée que nous ne sommes "que de purs esprit", le risque de prétendre contrôler et "ranger" toutes les significations de nos actes, comme si plus rien n'allait plus nous échapper. Et Dieu dans tout ça ? Il est "quelque part", sans avoir besoin d'être toujours nommé.
L'espérance : Elle aide à vivre, à avancer. On espère pour le futur. Mais l'espérance n'est pas "une fraise Tagada" ni un tranquillisant amenant à la béatitude. Elle pousse à agir. Elle porte en elle une certaine ambiguité : elle tend vers quelque chose qui n'est jamais vraiment atteint.
L'argent : C'est une nécessité. L'humain est obligé de travailler pour subvenir à ses besoins. Dans notre monde moderne, on peut facilement se retrouver en état de pauvreté. En fait l'écart se creuse entre riches toujours plus riches et pauvres toujours plus pauvres. Notre société du toujours plus n'amène pas à plus de solidarité. Pourtant, on pourrait mettre en place d'autres modèles économiques ne faisant pas intervenir l'argent (le troc).
Retour vers Archives Retour vers Tranches de vie
Copyright © 2007 v.2 - Paroisse Réformée - B.P. 90071 - 57304 HAGONDANGE CEDEX
Téléphone: 03 87 71 41 56 - e-mail: eral.hagondange@wanadoo.fr