Paroisse Réformée de
Hagondange - Maizières-lès-Metz

Tranches de vie

Quand journée paroissiale rime avec visite synodale

La visite synodale est une visite fraternelle qui se passe entre les différents niveaux de notre Église, dans un esprit de contact et d'échanges. Il s'agit de mieux se connaître, partager des projets, des espérances ou des soucis, réfléchir à nos engagements, pointer des réalités...

Samedi, les deux visiteurs synodaux, Thierry Baldensperger pasteur à Cosswiller et Mme Reeb de Mulhouse, ont rencontré le conseil presbytéral de Hagondange-Maizières. Au cours de cette entrevue chaleureuse et très riche de contacts, nous avons pu évoquer les bonnes relations qui déjà unissent les conseillers. La toute jeune équipe que nous formons travaille dans une étroite et joyeuse collaboration.
Nous avons exprimé nos inquiétudes face à des problèmes d'ordre matériel qui deviennent de plus en plus importants avec les cinq bâtiments que nous gérons. Ces problèmes s'accompagnant de lourdeurs relationnelles dans les contacts avec la direction d'Église et dans relations avec les mairies, nous détournent quelque peu des questions de fond dont nous aimerions pouvoir débattre. Comment faire pour que les 23 communes que couvre la paroisse prennent davantage en compte nos réalités et pour que notre Église comprenne nos difficultés ? Et quelle aide/soutien/accompagnement pouvons-nous attendre de la part de l'Église (information sur les lois en vigueur...).

L'une de nos principales difficultés concerne la jeunesse qui est peu présente, même s'il ne faut pas oublier le tout nouveau jardin biblique qui vient de se mettre en place. Les jeunes sont en demande de relations et de lieux de parole, et pourtant il est difficile de les rassembler ; lorsqu'ils sont peu nombreux, la dynamique de groupe se crée malaisément ; et quel " plus " pourrions-nous leur offrir par rapport à tout ce qui s'offre à eux ? Dans notre région et contrairement à ce qui se passe en Alsace, le label " Église/paroisse " n'a pas la cote auprès d'eux et constitue plutôt un frein. Quelques pistes sont évoquées : le site paroissial pourrait faire l'objet d'un projet avec les jeunes ; sortir du cadre paroissial, ouvrir les choses, trouver des pistes en rapport avec la culture... Mais avec quel encadrement ?

Peut-être devons-nous aussi accepter de faire dans l'éphémère, tout ne s'inscrit pas dans la durée. Pour avancer, nous préférons éviter les logiques comptables et l'activisme forcené ; la vie paroissiale telle qu'elle progresse actuellement nous prouve que se prendre tranquillement le temps de l'accueil sans forcer les choses et en sachant saisir les opportunités et " les tout petits signes ", c'est payant à long terme.

Cette séance de travail est suivie d'un apéritif dans le temple de Maizières :
Mme Reeb et Thierry Baldensperger, les visiteurs synodaux
Carine Gosselin
Les pasteurs, Danièle Becker Morel et Jacques Morel


La journée de dimanche a débuté sous le soleil, par le culte qui rassemblait petits et grands et au cours duquel sont accueillis les jeunes qui poursuivent ou commencent leur parcours catéchétique. Nous espérons qu'ils seront rejoints par d'autres.
Lire la prédication de Thierry Baldensperger
Le pasteur Jacques Morel accueille Morgane Démerlé et Quentin Jungmann


                        À la sortie du temple :
Thomas Maennlein
                        L'apéritif permet d'aller de petits groupes en petits groupes, et c'est très sympa !
M. Penza
Victoria Lescalier est notre organiste
M. Lieber, il est là tous les dimanches pour préparer le lieu de culte, sonner les cloches...
Martine Szymkowiak : une vice-présidente qui a plusieurs cordes à son arc !
Aurélie et Antoine Maennlein
Mme Orth et Mme Ernst
Mme Ernst, surnommée affectueusement "la Belle Hélène"
Lucienne Fessmann
Albert Fessmann
Les Oliger avec Nanette
C'est tout un comité d'accueil qui attend avec impatience le couscous ! Serait-ce les plus affamés ?


Après cet excellent couscous (merci Céline et André) complété par diverses pâtisseries, Thierry et Mme Reeb convient les paroissiens et paroissiennes à un temps d'échange.

Et ce qui est récurrent dans ce dialogue, c'est l'immense importance de la paroisse comme lieu de vie communautaire où l'on se sent accueilli, accepté, écouté, soutenu et entouré dans les moments difficiles. Ce qui frappe aussi, c'est d'une part la diversité des manières de le dire et d'autre part l'écoute respectueuse des autres.
Pour nous rencontrer, nous devons nous déplacer, parcourir des distances, faire la démarche d'aller les uns vers les autres ; alors qu'en Alsace où l'église est encore au milieu du village et où les paroissiens habitent porte à porte, la rencontre va de soi, elle est presque évidente, inévitable. Cette réalité que nous connaissons et que nous regrettons parfois est une chance et une richesse pour nous, expliquent finement les visiteurs synodaux, car l'habitude peut jouer des tours si bien que parfois lorsque l'on connaît trop bien son voisin, on finit par ne plus "le voir" et ne plus vraiment le rencontrer.
Si certains insistent sur la nécessité de prier constamment et de lire la bible dans les lieux d'Église clairement identifiés comme tels, d'autres rappellent que nous sommes appelés à vivre notre foi et à porter la parole de Dieu dans des lieux parfois improbables, là où les gens vivent et se rencontrent (et pas seulement dans les lieux d'Église). À nous aussi de reconnaître que les autres peuvent imaginer des façons différentes de porter cette parole. Nous sommes appelés à aller dans d'autres lieux, humblement, appelés simplement à être ce que nous sommes.
Retour vers Archives Retour vers Tranches de vie
Copyright © 2007 v.2 - Paroisse Réformée - B.P. 90071 - 57304 HAGONDANGE CEDEX
Téléphone: 03 87 71 41 56 - e-mail: eral.hagondange@wanadoo.fr